Kebweb.tv, le carrefour des webtélés

Articles tagués “Norman fait des vidéos

Quand les annonceurs font de la webtélé

Au Québec, peu d’annonceurs ont jusqu’ici eu l’audace de s’associer avec un projet de webtélé. Pourtant, les webséries commanditées par des grandes marques ont la cote aux États-Unis et en Europe. Les success stories dans le domaine sont nombreux; on pense entre autre à Easy to Assemble, proposée par IKEA, ou à In the Motherhood, initiative commune d’Unilever et de Sprint.  Ici sont présentées plus en détails trois associations webtélé + annonceur particulièrement réussies qui ont offert un rayonnement intéressant aux marques ayant osé se lancer.

Norman

Norman Thavaud, mieux connu sous le pseudonyme «Norman fait des vidéos» fait sensation sur le web francophone depuis le début 2011. Le jeune Français s’est fait connaître via des capsules humoristiques de quelques minutes postées sur YouTube.  D’allure toutes simples, voir même novices à premier abord, les capsules de Norman sont portées par des textes au ton sarcastique et un montage rythmé.

 

En juin 2011, Orange, le géant français des télécoms, demande à Norman de créer une dizaine de courtes capsules sur le cinéma pour mousser la promotion Orange Cinéday. Ainsi naît la mini-websérie Norman fait son cinéma, rendue disponible en exclusivité sur le canal Dailymotion d’Orange. Au total ces capsules ont cumulé plus de trois millions de clics depuis leur mise en ligne. La collaboration entre les deux parties a été réitérée cette année; en 2012, Norman passe des auditions pour obtenir un rôle dans des grands succès cinématographiques tels Inception, The Artist et Intouchables.

Les barres chocolatées Crunch misent également sur Norman pour leur promo sur le web. En mars dernier, Norman embarque dans un tour du monde commandité où les fans sont appelés à voter pour la prochaine destination d’où Norman fera une vidéo de 7 à 8 minutes. Le résultat est assez sympathique.

Heels

Réalisée pour le compte de Longchamp, la websérie Heels propulse les auditeurs dans l’univers de la mode et des produits de luxe.  À mi-chemin entre le long métrage The Devil Wears Prada et la télésérie Gossip Girl, Heels met en scène deux fashionistas aspirant au poste de rédactrice en chef d’un magazine de mode. D’un esthétisme recherché et tout en élégance, cette websérie ne montre jamais les visages des protagonistes; la caméra ne filme que des mains, des pieds et des silhouettes (ou plutôt des sacs à main, des chaussures et des tenues toutes plus branchées les unes que les autres).  Sans qu’il n’y ait de logo qui soit mis en évidence, on devine rapidement que tout ce qui fait l’objet d’un gros plan est de marque Longchamp.

Pour le moment, Heels compte une seule saison de sept épisodes. La websérie a été lancée en primeur en France, en Angleterre et en Allemagne en novembre 2011, et sera promue en Chine, au Japon, en Corée du Sud et aux États-Unis au cours de 2012.

Leap Year

Leap Year met en scène cinq amis qui, suite à un licenciement commun, s’installent dans un espace de coworking et lancent chacun leur petite entreprise dans le but de gagner un concours pour jeunes entrepreneurs. Financée par la compagnie américaine d’assurance pour startups Hiscox, la websérie a été lancée en mai 2011 et en est déjà à sa deuxième saison. Leap Year a reçu un très bon accueil tant du public que de la critique; au moment de sa sortie, la websérie a obtenu une couverture positive sur des sites web d’influence tels que Forbes et Reuters. Il est intéressant de noter que le commanditaire, Hiscox, se fait très discret dans la série, son logo n’apparaissant qu’à l’ouverture de chaque épisode ainsi qu’à la toute fin du générique. Il en va de même sur le site web de la série; toute la place est laissée à l’intrigue, aux personnages ainsi qu’aux créateurs de la série.

Billet écrit par: Gabrielle Madé

Publicités