Kebweb.tv, le carrefour des webtélés

Articles tagués “louis morissette

Confessions Has-bine

Jean-Dominic Leduc et Antoine Mongrain ont connu leurs heures de gloire alors qu’ils jouaient dans une émission jeunesse il y a de cela quelques années. Aujourd’hui, ils sombrent dans l’anonymat, le néant…Ils sont devenus des HAS BEEN! Fiction ou réalité?
Fiction, bien sûr! Les deux gars sont en vogue, ils entament leur troisième saison de la populaire série web Has-Bine, qui est maintenant disponible sur http://www.kebweb.tv ! Ils ont bien voulu se prêter au jeu d’une entrevue écrite et voici donc leurs réponses, telles qu’ils me les ont envoyées (vous ne pourrez pas dire que je vous ai mal cités)!
Cath : Salut les gars!
Antoine et Jean-Dominic : Salut!
JD : Ayoye, on l’a dit en même temps! Pas facile de faire ça pourtant…
A : C’est plus facile dans une conversation écrite en tout cas…

Cath : Depuis février 2009, soit le début des Has-Bine, vous avez à votre actif 75 capsules, vous avez reçus comme invités (entre autres) Louis Morissette, Jon Lajoie, Rémi-Pierre Paquin, Jessica Barker, Vincent Gratton… le tout avec un budget minime. Vous êtes un peu comme les pionniers de la webtélé au Québec. Vous devez être fiers, non?
JD : Disons que l’unique chose qui compte dans ce projet, c’est d’avoir du plaisir. Nous n’avons aucun autre moteur de création, aucune autre volonté. Si certains nous considèrent comme pionniers, c’est peut-être parce que nous faisons encore des capsules deux ans plus tard. N’oublions pas qu’avant nous, il y avait Chez Jules, Crapules, Ma blonde, les Têtes a Claques, Le Cas Roberge et les Chroniques d’Une Mère Indigne. Nous sommes encore là 75 capsules plus tard parce qu’on s’amuse encore, que l’inspiration est au rendez-vous, mais aussi parce qu’on peut compter sur la précieuse aide de notre commanditaire d’équipement technique Lyca, ainsi qu’a la participation d’amis cameramen/preneurs de son/réalisateurs. Surtout que tout ça est fait avec 0$ de budget…
A : Et pour les artistes invités, c’est la même chose. Ils acceptent avec plaisir de venir se jouer eux-mêmes, un peu tordus, pour nous mépriser et nous faire mal paraître, même si on n’a pas une cenne. Vincent Gratton est même arrivé avec sa propre idée de sketch. Et maintenant on commence à avoir une petite liste de noms de comédiens qui veulent venir faire des niaiseries avec nous. Il y a peut-être juste Louis Morissette qui savait pas qu’il allait jouer dans Has-Bine… Hehe ! Mais il a été excellent joueur.

Cath : Le projet des Has-Bine est un peu parti à la blague. Pourquoi avez-vous poursuivi? Mais surtout, d’où vous est venu l’idée de départ? Vous ne vous considériez quand même pas comme de vrais has been?
A : Non, pas vraiment des has-been… quoique… non, pour vrai, moi je trouve ça mourant qu’on se proclame has-been. Ça se peut pas. Un, on est trop jeune (ben, j’pense ?). Deux, on travaille encore (un peu). Et trois, on a jamais été au top. C’est limite prétentieux et en plus on n’est même pas foutu de d’épeler « has-been » correctement !
JD : Bref, on n’a même pas les moyens d’être has been!

Cath : Est-ce que vos sketches sont inspirés de faits vécus? (Moi je me reconnais dans certaines situations, en tout cas…haha)
JD : Oui, généralement on s’inspire de faits vécus, qu’on s’amuse ensuite a distortionner.
A : C’est génial de jouer sur la ligne entre la réalité et la fiction, quand on se joue soi-même et qu’on tourne dans son véritable appartement. Même les gens qu’on connaît bien sont parfois un peu confus. On nous demande souvent si on habite ensemble pour vrai, par exemple La vérité ? Non. Mais Audrey, la troisième Has-Bine, et moi, on a vraiment habité ensemble pendant la première année, là où on tournait. Jean-Dom s’est vraiment déjà fait prendre pour Laurent Paquin et j’ai véritablement une amie qui a quitté une audition en faisant un « finger » parce qu’on lui avait demandé d’enlever un chandail et qui a eu le rôle quand même… c’est très inspirant, la réalité.
JD : Surtout quand elle dépasse la fiction…

Cath : Pourquoi, d’après vous, les gens aiment Les Has-bine?
JD : Comme nous donnons dans l’autodérision, j’imagine que les gens prennent plaisir a se foutre de nos gueules avec nous.
A : Oui, bon point. Je pense que les gens qui nous suivent aiment la simplicité et la clarté de notre prémisse de base. Et probablement Luc, notre agent.
JD : Oui bon point également.

Cath : Qu’est-ce qu’on peut vous souhaiter pour votre carrière? Avez-vous d’autres projets?
A : Ben… oui., je pense qu’on peut nous souhaiter tout ça, là. D’autres projets. Une carrière.
Toi, Jean-Dom ?
JD : La même chose, dans l’ordre inverse.

Cath : Vous êtes suivis sur Twitter par 555 personnes, sur Facebook par 640 personnes, vos clips ont étés visionnés 162 406 fois sur Youtube, et vous venez d’emménager sur Kebweb.tv pour une troisième saison. Qu’est-ce qui va arriver aux Has-Bine s’ils sont tout sauf Has Been?
A : Hmmm… J’imagine qu’ils devront remonter dans le ring du succès pour un dernier round.
JD : Au sens figuré hein, parce qu’au sens propre, on l’a déjà fait avec Jacques Rougeau à la saison deux.
La deuxième capsule de la Saison 3 à voir dès maintenant sur www.kebweb.tv/hasbine !!!

Visitez Les Hasbine sur facebook
Suivez les sur twitter: @hasbine

Publicités