Kebweb.tv, le carrefour des webtélés

Articles tagués “kebweb.tv

Webséries financées par le FIP 2012-2013

Le Conseil d’administration du Fonds indépendant de production (FIP) a annoncé lundi le 18 juin le nom des webséries qui seront financées en 2012-2013.  Cette année, 1,5$ million sera investi par le FIP dans la production de séries originales destinées au web. À la base, le FIP a reçu 153 projets de compagnies de production canadiennes pour en retenir 31 en sélection finale, puis en choisir définitivement 15 à être financés, dont 5 francophones. Voici la liste des heureux élus au Québec (informations et descriptions fournies par le FIP):

Projet: La Brigadière

Production: Pixcom (Nadine Dufour)

Réalisation: Stéphane Lapointe

Scénario: Barclay Fortin

Webdiffusion: TVA

Description: Vous la voyez tous les jours au coin de la rue. Le trottoir semble être sa résidence secondaire. Son habillement, aux couleurs voyantes, ne laisse aucun doute sur son occupation… Vous l’avez évidemment reconnue, c’est elle : la brigadière scolaire qui se retrouve au coeur d’une websérie humoristique.
Projet: Juliette en direct – saison 3

Production: Passez Go (Vicky Bounadère)

Réalisation: Marie-Claude Blouin

Scénario: Yvan DeMuy

Webdiffusion: Télé-Québec

Description: C’est avec beaucoup d’entrain que Juliette récupère le contrôle de son placard pour une 3e saison. Alors que la saison 1 et 2 ont respectivement abordé le thème de l’adaptation et du développement des compétences personnelles, les dix épisodes de la 3e saison nous permettront d’explorer le dépassement de soi.


Projet: Manigances – saison 2

Production: Kebweb.tv (Isabel Dréan et Simon Côté)

Scénario: Ghislain O’PrêtreRéalisation: Isabel Dréan et Simon Côté

Webdiffusion: Kebweb.tv

Description: Un assassin dont personne ne connaît l’identité, seulement son surnom : « La Main ». Trois témoins prétendent pouvoir le démasquer. Ils sont protégés dans un motel sous surveillance vidéo. L’attente et les meurtres commencent… Et si « La Main » était l’une des personnes présentes?
Projet: Môtel Chevreuil

Production: Noir de Monde (Jean-François Aubé)

Réalisation: Jean-François Aubé, Nicholas Fournier, François Saint-Laurent

Scénario: Jean-François Aubé, Nicholas Fournier

Webdiffusion: Télé-Gaspé

Description: Motel Chevreuil est une websérie de fiction qui se déroule dans un petit motel situé en Gaspésie. Chaque épisode, met en scène la même chambre, dans laquelle défilent les personnages les plus singuliers et les situations les plus diverses.

 
Projet: Projet M (nommé «1000 jours» au dépôt du dossier au FIP)

Production: Babel (Marco Frascarelli)

Réalisation: Éric Piccoli

Scénario: Éric Piccoli, Mario Ramos, Julien Deschamps Jolin

Webdiffusion: Kebweb.tv

Description: Quatre personnes, aux caractères différents mais complémentaires, sont sélectionnées pour se livrer à une expérience hors du commun; tester la faisabilité d’un voyage aller‐retour de plus de 2 ans et demi vers Europe, une des lunes de Jupiter.

 
Kebweb est très heureux d’être le diffuseur de deux des cinq webséries choisies par le FIP, c’est-à-dire Manigances saison 2 et Projet-M.  Félicitations à tous les créateurs choisis!

Billet écrit par: Gabrielle Madé

Publicités

Dépôt au FIP – Sprint final pour les créateurs de webséries

Bon nombre de producteurs de webséries québécoises ont très peu dormi la fin-de-semaine dernière et pour cause; ceux dont le projet a été sélectionné par le Fonds indépendant de production (FIP) à la 1ere ronde des dépôts 2012 ont jusqu’à demain, le mardi 1er mai, à 17h, pour soumettre leurs propositions de production pour la 2e et dernière ronde.  Préparer un tel dossier représente une grande charge de travail pour les producteurs, mais le jeu en vaut certainement la chandelle pour ceux qui se verront attribuer l’aide financière nécessaire à la production de leur série.

Le FIP est une source importante de financement privé consacrée aux webséries de fiction linéaires canadiennes. Ce fonds d’investissement spécialement dédié à la création audiovisuelle pour les plateformes numériques a été mis en place en 2010 à titre de projet expérimental et vient d’être reconduit jusqu’en 2014, ce qui est une très bonne nouvelle pour l’industrie de la webtélé au Québec.

Le processus menant à l’attribution du financement du FIP se déroule en deux étapes. Dans un premier temps, on invite tous les producteurs canadiens ayant une idée de websérie et répondant aux critères d’admissibilité à soumettre un document de 6 pages ou moins décrivant le projet (plus d’info sur les lignes directrices ici).  Le comité de sélection du FIP analyse chacun des dossiers reçus et émet, quelques semaines plus tard, une liste de candidatures retenues pour la deuxième ronde.  Cette année, 31 projets ont été retenus pour cette seconde étape, dont 11 projets francophones.  Le FIP demande alors à ces candidats de produire une proposition de production étoffée exposant les détails de leur websérie; synopsis, résumé de tous les épisodes, script des deux premiers épisodes, casting, équipe de production, structure financière, plan de distribution et de marketing, etc.  Il n’est pas rare que la longueur de ce document frise les 100 pages, selon les projets.

De concert avec d’autres partenaires financiers provinciaux, le FIP investit plus de 1,5 million $ chaque année.  Sa participation financière se fait sous forme d’investissement couvrant en moyenne 70% du budget de production des webséries choisies. Les producteurs des projets financées doivent trouver la proportion du financement manquant en obtenant une licence d’un diffuseur, ou en ayant l’appui d’un ou de plusieurs commanditaires, par exemple. Des alternatives moins communes, tel le financement par la communauté (crowdfunding) peuvent être envisagées; tous les moyens sont bons pour boucler sa structure financière.  D’ailleurs, une campagne de financement de ce type vient tout juste d’être lancée pour la 2e saison de Manigances. Les producteurs de la websérie policière sollicitent leur communauté de fans à collaborer au financement de la prochaine saison, en se basant sur le principe que si on se rassemble pour donner – même un peu – on multiplie l’impact de nos contributions.

En 2011, 6 projets avaient été choisis par le FIP: 11 règles (saison 2), Le chum de ma mère est un extra-terrestre (dont la diffusion n’a pas encore débuté), Dakodak (saison 2), Juliette en direct (saison 2), Manigances et Pilote(s). Il est intéressant de souligner que Manigances, disponible ici sur Kebweb.tv, a été le premier projet financé par le FIP à n’avoir pas été diffusé sur le site d’un télédiffuseur.Cette année, Manigances (Saison 2) et 1000 jours, le nouveau projet de Productions Babel (ceux qui nous ont offert les trois saisons de Temps mort), sont parmi les 11 projets francophones toujours dans la course. J’ai échangé sur le sujet avec Isabel Dréan, productrice de Manigances et Marco Frascarelli, producteur chez Babel. Voici ce qu’ils avaient à raconter sur le processus de dépôt, entre deux blitz de préparation de leurs dossiers:

Gabrielle: Comment prépare-t-on un dépôt? Comment ça se passe à quelques jours de la date limite?

Marco F.: Peu importe le dépôt (FIP, SODEC, Téléfilm, etc.) et peu importe la somme demandée, la proposition de production soit être complète et doit se faire le plus professionnellement possible. Chaque élément de la série, du développement à la diffusion en passant par le financement, doit être réfléchit et présenté clairement afin de montrer aux investisseurs que nous sommes conscient des défis du projet. Les dernières journées sont toujours les plus dures, car on se pose beaucoup de questions sur le projet et il y a souvent des modifications de dernière minute en lien avec des nouvelles idées.

Isabel D.: Quand tu fais ton dépôt, il faut que ton dossier soit complet au point où tu pourrais, si tu avais le financement le lendemain matin, commencer ta pré-production directement tellement tu étais prêt. Il faut que tu saches déjà tout sur ta websérie au moment de la soumettre.  La dernière semaine de préparation du dossier est très intense. Les derniers jours c’est vraiment le rush; on fait rien d’autre! Il faut vraiment essayer d’être le plus créatifs et innovants possibles dans notre approche.  Les propositions sont dues pour demain, 17h, et il ne serait pas étonnant qu’on remette notre dossier à 16h58!

G: Combien de temps estimez-vous avoir consacré à votre proposition? Sur quoi avez-vous dû travailler le plus?

I. D.: Monter le budget et la structure financière est certainement la partie la plus difficile. Il faut garder en tête que le FIP est un fonds privé et qu’il n’offre pas une subvention, mais bien un investissement; il faut être en mesure de démontrer de quelle manière on va s’y prendre pour permettre au FIP de récupérer l’argent investi. On a commencé à travailler sur notre dossier un mois avant la date limite et la dernière semaine a été très intense; on a été à temps plein là-dedans. Mais c’est la deuxième fois qu’on fait le processus complet du FIP; c’est beaucoup plus facile cette année. La première fois que tu prépares ce type de dépôt, c’est vraiment plus exigeant.

M. F.: Nous avons travaillé fort sur la distribution et le marketing.  Avec Temps mort, nous avons appris que ces deux pans de la stratégie globale sont cruciaux pour qu’un projet web vive bien et trouve son public. Nous avons principalement travaillé sur notre dossier au cours des trois dernières semaines.  Nous n’avons pas vraiment comptabilisé nos heures de travail, mais on doit certainement dépasser le cap des 250 heures depuis le début du processus des soumissions pour le FIP cette année.

Bref, monter un dossier pour obtenir du financement pour une websérie n’est pas une mince tâche.  Les choix du FIP seront annoncés à la mi-juin. Peu importe les résultats de la course, j’offre toutes mes félicitations aux créateurs qui auront réussi à mener à bien cet objectif et à déposer leur proposition de production d’ici demain.

Billet rédigé par: Gabrielle M.


Nominations Prix NUMIX 2012

Les nominations pour les Prix NUMIX 2012 ont été dévoilées ce matin. Organisée par le Regroupement des producteurs multimédia depuis 2010 et présentée par le Fonds des médias du Canada, la soirée des Prix Numix récompense les meilleures réalisations numériques québécoises.

Parmi les 20 prix qui seront remis cette année, 4 récompensent la webtélé. Voici nommés pour l’édition 2012 dans cette catégorie. Mes coups de coeur sont précédés d’un astérisque; et vous, quels sont vos projets préférés?

WEBTÉLÉ – Fiction et dramatique

Manigances (producteur: Kebweb.tv, diffuseur: Kebweb.tv)

Bêtes humaines (prod: TV5 Québec Canada, diff: Tv5 Québec Canada)

Fabrique-moi un conte (prod: Jimmy Lee, diff: Radio-Canada.ca)

WEBTÉLÉ – Humour et variété

En audition avec Simon III (prod: a_média, diff: Radio-Canada)

Le Rodrishow (prod: TV5 Québec Canada, diff: TV5 Québec Canada)

Pare-chocs à pare-chocs (prod: TVA productions inc., diff: TVA)

WEBTÉLÉ – Affaires publiques, magazine et documentaire

Folk toi folk moi avec Melissa Maya (Studio Home Sweet Home)

Pick-up: à la rencontre d’un bout du monde (prod: TV5 Québec Canada, diff: TV5 Québec Canada)

* 180 degrés sur le tapis rose de Catherine (pro: Rose Nana Shoot Studio)

WEBTÉLÉ – Jeunesse

Juliette en direct (prod: Passez Go, diff: Télé-Québec)

Paparadis – Projet web (prod: B-612 communication, diff: Vrak.tv)

La remise des Prix NUMIX se tiendra le 16 mai 2012 au Monument National à Montréal.  La liste complète des nominations est ici.

Billet rédigé par: Gabrielle M.


Nouvelle collaboratrice au blogue WEBTÉLÉ!

Bonjour à tous, membres de la communauté Kebweb.tv, amateurs de webtélé, curieux des internets,

C’est avec grand plaisir que je me joins à la rédaction du blogue webtélé de Kebweb. Catherine, qui tenait seule le blogue jusqu’ici, a fait un très bon boulot pour vous tenir au courant de l’actualité webtélé et c’est un honneur pour moi de me joindre à elle.

D’entrée de jeu, j’affiche mes couleurs: je suis une grande fan de webtélé. Des capsules courtes et punchées aux plus longs épisodes dramatiques en passant par les magazines et les webséries documentaires, je regarde tout ce qui me tombe sous la main (ou sous la souris, c’est selon…).  Je suis passionnée de webtélé au point d’y consacrer ma thèse de maîtrise; j’observe donc cette forme de création d’un point de vue de fan, mais également d’un point de vue d’analyste. Pour plus d’info sur moi, vous pouvez consulter une courte bio, sous l’onglet «Nos collaboratrices».

Ce blogue se veut une référence québécoise en matière de webtélé, autant pour les amateurs du genre que pour les créateurs de webséries. Je vous tiendrai au courant des lancements de séries d’ici, des annonces importantes dans l’industrie, des nommés et des gagnants dans les festivals et les remises de prix et vous proposerai de temps en temps des webséries coups de cœur provenant d’ailleurs.

Vos commentaires et vos suggestions sont évidemment les bienvenus ici, sur Facebook ou sur Twitter.

Billet rédigé par: Gabrielle M.


Bonne fête Kebweb!

Kebweb.tv souffle aujourd’hui sa première chandelle.

Pourtant, quand je pense à ma première rencontre avec Isabel Dréan et Simon Côté, les fondateurs de Kebweb, j’ai l’impression que ça fait vraiment longtemps. Il faut dire qu’avec tout ce qu’ils ont accompli, avec toutes les séries diffusées, les prix remportés, les contacts qu’ils ont créé, on a en tête que la plateforme indépendante que nous connaissons maintenant si bien existe depuis belle lurette. Mais non. Voilà tout juste un an qu’on nous y présente des « making of », des documentaires pertinents, des blogues d’actualité, des webséries drôles, musicales, intenses, étranges, mais surtout, de la webtélé indépendante. Depuis un an, un grand nombre de producteurs, de réalisateurs, d’acteurs, de techniciens, de musiciens, bref d’artisans d’ici ont pu trouver un « refuge », un réseau où partager leurs œuvres. Et tout ça, c’est aussi grâce à vous, doux public, friand de bonne webtélé. C’est le public, en quelque sorte, qui donne vie aux séries, qui les aiment, qui les commentent, qui les partagent. Sans le public, rien n’est possible.

C’est pourquoi pour le premier anniversaire de Kebweb.tv, j’ai envie de vous rappeler toutes les manières possibles d’encourager la webtélé indépendante. Facile, me direz-vous. Pas tant que ça, vous rétorquerai-je. Quand on parle de webtélé indépendante, on parle aussi de : pas tellement de budget. Ce qui implique tout de suite qu’on peut oublier les panneaux aux coins des rues et les publicités à heure de grande écoute à la télé. Les moyens les plus efficaces de faire connaitre une série-web indépendante sont donc le bouche à oreille et les réseaux sociaux. Voici quelques petits trucs rapides qui pourront vous aider à aider vos émissions préférées, en toute simplicité.

Sur Facebook :

  1. Cliquez « j’aime » sur les liens ou les vidéos de la série. Saviez-vous que les liens/vidéos/statuts qui restent le plus longtemps dans le fil d’actualité de Facebook sont ceux qui sont les plus « likés » et commentés? Plus il y a d’activités autour d’un lien, plus longtemps celui-ci sera vu.
  2. Commentez. En plus de la raison précédente, les créateurs d’une série sont toujours contents d’avoir vos impressions.
  3. Partagez les liens et incitez les gens à le faire. C’est tellement simple. Cliquez « partager », inscrivez votre commentaire et le tour est joué. Plus il y a de liens en circulation, plus il y aura de cliques. C’est logique.
  4. Devenez fan des pages Facebook de vos séries fétiches. Vous en rehausserez la côte de popularité, et vous serez au courant de toutes les nouvelles relatives aux dites séries.
  5. Partagez les pages. Vos amis découvriront peut-être une série que vous aimez, aidant ainsi à en élargir le nombre de fans!

Sur Kebweb ou autres sites de webtélé indépendante

  1. Cliquez « j’aime » sur les vidéos directement sur le site. Ça l’inscrira aussi sur Facebook, ce qui vous fait deux pierres d’un coup.
  2. Commentez les vidéos sur le site (si c’est possible). Sur le nouveau Kebweb ça l’est. Lorsque vous le faite, le commentaire est affiché sur votre profile Facebook, donnant la chance à vos amis de voir et de participer directement au fil de conversation sur le site.
  3. Twittez. Évidemment, il faut que vous partagiez les liens avec vos amis de la Twittosphère! Qui sait, ça pourrait se rendre à la portée d’un journaliste curieux, ou aux oreilles d’un animateur radio qui aurait envie d’en parler à son émission du matin? Vous avez un problème avec vos 140 caractères? Le site http://bitly.com/ est là pour réduire vos liens.
  4. Achetez les produits dérivés. Allez les fans, informez-vous de ce que vous pouvez vous procurer : T-shirt, tasses, stickers, DVD, etc. Vous aurez fière allure, et vous aiderez financièrement une série ou un site. (Pssst : dès le mois d’octobre, Kebweb aura une boutique et vous pourrez acheter leurs t-shirts!)
  5. Faites des dons. Si le site l’offre, pourquoi pas? Si le cœur vous en dit et que vous vous sentez généreux, il n’y a personne en webtélé indépendante qui refusera!

Vous voyez, ce n’est pas compliqué, mais ça demande de la rigueur. Ce sont ces petits gestes quotidiens qui comptent beaucoup pour des personnes qui ont donné cœur, âme et souvent, portefeuille pour arriver à vous présenter ce que vous voyez maintenant sur Kebweb.tv. Soyez curieux, le web québécois est plein de petits bijoux qui ne demandent qu’à être découverts. Participez aux concours. Si vous tomber amoureux d’une websérie, parlez-en à au moins un ami. Vous ne savez pas à quel point ça fera chaud au cœur de l’artisan qui verra UN clique de plus sur sa vidéo. La webtélé, plus particulièrement l’indépendante, est soutenue par les fans. Plus une série est vue et partagée, plus elle a de chance d’obtenir une subvention dans le futur. Dites-vous que par ces petits gestes quotidiens, vous participez à l’économie québécoise en développement. Et ce, en direct de votre salon. C’est pas beau, ça?

Pour terminer, je veux souhaiter encore une fois un joyeux anniversaire à Kebweb.tv. Merci aux créateurs et fondateurs de nous avoir permis de nous réunir, de nous sentir plus forts, en communauté. Merci de m’avoir donné la chance de tenir ce blogue. Merci aux créateurs de webtélé qui nous font vivre des émotions intenses en cinq à dix minutes, qui créent des univers que nous ne verrons nulle part ailleurs, qui nous font découvrir de jeunes talents insoupçonnés. Et merci au public, aux « geeks », aux enfants, aux ados toujours branchés et à leurs parents parfois dépassés, aux fans finis, aux lecteurs de blogues, aux gens comme vous et moi, toujours fidèles, au rendez-vous.
La webtélé indépendante et Kebweb.tv ne pourrait rien célébrer sans vous.

C


VLOG: Scoop du Jour #6


VLOG: Scoop du Jour # 5