Kebweb.tv, le carrefour des webtélés

Uncategorized

VLOG: Scoop du Jour #6

Publicités

Sexe aux États-Unis

On l’entend souvent : le sexe vend. Le sexe intrigue, fascine. Le sexe dérange, amuse, fait jaser autour d’une bière, entre amis, entre collègues, unit des gens, brise des couples, bref, fait partie intégrante de nos vies.

C’est pour cela que le sexe vend. On le vend en chair et en os, dans les livres, sur DVD, sur des chaînes de télé payantes, et de plus en plus, sur internet. On vend, grâce au sexe, des vêtements, des bijoux, des automobiles, des revues. Le sexe est partout.

Mais qu’en est-il de la réalité? Que se passe-t-il dans la chambre à coucher des autres? Dans les chaumières des gens? Sommes-nous si bien informés sur le sexe? L’êtes-vous?

Marie-France Laval, qui est réalisatrice, scénariste et recherchiste de la série documentaire web Sexe aux États-Unis tente de répondre à certaines de ces questions. Marie-France, qui n’est réalisatrice de formation que depuis environ trois ans (étant à la base une spécialiste en ventes et marketing international dans le domaine du logiciel et des télécoms), est partie faire le tour du pays de l’oncle Sam à l’automne dernier afin de peindre un portrait de la sexualité des américains d’aujourd’hui. On diffuse donc, sur le site de TV5, 11 capsules ayant toute comme sujet de base la sexualité : Lillith Grey femme libérée, Overdose sexuelle, Bootblacking, L’abstinence, vraiment!, Corps en couleurs, Sexe à New-York, Épicer sa libido, Des victimes idéales, Quand la religion mène le sexe, Êtes-vous « sexe-positif »? et L’effet porno.

J’ai A-D-O-R-É ces capsules documentaires. On y traite de sujets amusants comme les pratiques sexuelles courantes et moins courantes qui existent mais aussi de sujets portant à réflexions comme l’homophobie poussée à l’extrême dans certaines régions des États-Unis ou la dépendance au sexe. Tout dépendant du sujet, on sourit, on frissonne, on s’insurge, on se compare…on ne reste surtout pas indifférent! On sent que Marie-France porte un regard objectif sur tous les sujets qu’elle aborde, aussi farfelus ou extravagants qu’ils soient. C’est fait avec respect. J’ai interrogé Marie-France pour en savoir un peu plus sur Sexe aux États-Unis.

Premièrement, comment est né Sexe aux États-Unis?

Le projet Sexe aux États-Unis est né au cours d’une réunion entre les producteurs d’Eureka Productions, France Choquette et Jean Roy avec le directeur des nouveaux Médias de TV5, Benoit Beaudoin. Ce projet fait partie d’un projet d’envergure, Le sexe autour du monde. Sexe aux États-Unis est un épisode exclusif à TV5.ca, une première pour la chaîne. Il complète une série documentaire télévision de 8 épisodes dans 8 pays différents diffusés sur TV5 entre le 4 janvier et le 22 février 2011. Le projet comprend également un site Internet « www.sexeautourdumonde.com » et une application iPhone. Le projet est un succès sur toutes les plateformes. Le microsite Sexe aux États-Unis  a enregistré plus de 50,000 visionnements depuis le 22 février dernier.

France Choquette et Jean Roy ainsi que Benoit Beaudoin m’ont fait vraiment confiance en me permettant de réaliser ce projet!

Avais-tu un but précis en faisant ces capsules? Était-ce une envie plus personnelle ou avais-tu envie d’ouvrir les yeux des gens sur certaines choses?

En réalisant le projet, j’avais plusieurs objectifs. Le premier était d’apporter un regard sur la sexualité des américains d’un point de vue sociologique et anthropologique dans la lignée de la série télévisée Sexe autour du Monde. Ensuite, je souhaitais aborder ces sujets différemment : amusants, informatifs, touchants et aborder la diversité de la sexualité aux États-Unis. Aussi, en étant sur internet, je souhaitais que les internautes regardent les capsules du début jusqu’à la fin. Il fallait donc qu’elles soient courtes, rythmées et surtout avec du contenu et une histoire. Nos efforts communs ont donné le résultat qui est présenté sur sexeauxetats-unis.tv5.ca. Benoit Beaudoin, de TV5, a contribué également au niveau du contenu et de la promotion.

Qu’as-tu appris en général, sur le sexe aux États-Unis? Nos voisins nous ressemblent-ils, ou les choses sont encore bien différentes sur bien des points?

C’est fascinant de se rendre compte comment la culture et la religion peuvent influencer la sexualité de tout un pays et que même si ce sont nos voisins, les rapports à la sexualité des américains sont vraiment différents des nôtres au Canada.

Y’a-t-il des choses qui t’ont vraiment choquées mais que tu n’as pas voulu montrer dans la série?

Aux États-Unis, nous avons vraiment abordé les choses librement dans les vidéos. Mais j’ai été particulièrement choquée par le fait que des personnes ayant une sexualité marginale peuvent être non seulement écartées par la société mais également condamnées par la justice elle-même. C’est totalement incompréhensible pour moi alors que les États-Unis donnent une image démocratique dans le monde entier. On peut voir cet aspect dans le documentaire « Des victimes innocentes ». Aussi, j’ai trouvé difficile à croire que des personnes peuvent être autant la cible d’intimidations majeures parce qu’elles  vivent une sexualité différente : fétichisme, homosexualité.

Quelle est la réaction des auditeurs? Le sexe est-il un sujet tabou encore pour plusieurs personnes, ou les réactions sont-elles majoritairement positives?

La majorité des réactions des internautes a été très positive. Ils ont répondu aux questions posées, parfois vigoureusement, notamment sur les sujets de la religion, de la dépendance sexuelle et de la liberté sexuelle avec le sujet de Lillith. Les internautes ont donc contribué à l’expérience en interagissant sur le web. TV5 a reçu près de 1000 commentaires!

As-tu des projets de suite pour ce documentaire? Des capsules sur le sexe d’ici ou d’ailleurs?

Il y a une saison 2 en préparation mais je ne peux pas en dévoiler davantage pour le moment… À suivre!

Après tout ce dont tu as été témoin, es-tu sexe-positive?

Je suis plus sexe-positive que jamais! Cette expérience m’a permis de rencontrer des personnes formidables. Certaines vivent une sexualité différente de la majeure partie de la population mais celles-ci ont plusieurs points communs : elles ont eu le courage de s’exprimer et défendent leur sexualité de façon admirable pour briser les tabous de l’intolérance, qui tirent souvent leurs origines d’un manque d’ouverture et de connaissances.

Si vous voulez découvrir cette merveilleuse série de documentaires, c’est ici :

http://www.sexeauxetats-unis.tv5.ca/

Je vous la suggère fortement. Pour les gens moindrement curieux et ouverts d’esprit, c’est un délice.

Et avouons-le, on a tous un petit côté voyeur qui aime regarder à la fenêtre du voisin! 😉

C


Scoop du jour #2: 3gars.tv

Bon, soyez indulgents, c’est filmé sur un Iphone, et c’est un peu improvisé. Mais il faut ce qu’il faut, les scoops ne dorment jamais (?!).

Celui-ci concerne 3Gars.tv, dont je vous ai déjà parlé, diffusé tous les lundis sur www.kebweb.tv .

Merci à Pascal Guimond, Sylvain Guimond, Dany Larose et Martin Skorek, à la « caméra »!

http://vimeo.com/20396898


3gars.tv

Les trois filles de Comment survivre aux week-ends ont enfin trouvé leur alter ego. Heum… ou pas ! C’est vrai, les trois gars de 3Gars.tv ne sont pas nécessairement le genre de personnes que je présenterais à une amie qui cherche l’âme sœur. Pourtant, je suis certaine que Dany, Sylvain et Pascal (possédant respectivement des quotients intellectuels de 93, 89 et 112)  vont conquérir vos cœurs de fans de séries web.

3Gars.tv raconte les tribulations quotidiennes de (tenez-vous bien) trois gars ( !) dans la trentaine. Nous ferons donc la connaissance de Pascal, le gars qui se décrit lui-même dans le premier épisode comme le « gars frustré, qui chiale après toute », Sylvain, celui qui se passionne pour le feng shui et qui affectionne le rangement des épices en ordre alphabétique et Dany le gars avec la vie sexuelle « épanouie » ou « débridée». C’est selon. Nous les verrons évoluer dans leur vie de gars ordinaires de tous les jours, en collocation, en lendemain de veille, en pleine tactique de cruise, en joueurs de badminton et même en séance chez le psy !

La websérie est écrite par Pascal et Sylvain Guimond (aussi interprètes des personnages des mêmes noms) et réalisée par Pascal. Les deux cousins natifs de Trois-Rivières n’en sont pas à leur premier projet ensemble, puisqu’ils sont aussi créateurs de « La Garçonnière Story », une parodie de Loft Story qui a attiré plus de 50 000 visiteurs sur leur site et de « La Garçonnière Story 2 ». Le projet 3Gars.tv résulte en fait d’une émission spéciale du temps des fêtes à TVCOGECO, 3 Gars sur leur 31. Voici d’ailleurs le lien, pour les curieux.

http://www.tvcogeco.com/mauricie/gallerie/nos-emissions/1637-temps-des-fetes/11433-3-gars-sur-leur-31

Étant réalisateur à son compte, Pascal possède l’équipement nécessaire aux tournages, qui se font sans aucun budget. Il s’occupe aussi du montage. Les acteurs et artisans qui œuvrent sur 3Gars.tv sont aussi tous bénévoles, c’est donc à une équipe bien motivée et passionnée que l’ont doit cette excellente série. En effet, techniquement parlant, c’est réussi. L’image est soignée et il y a un beau souci du détail au niveau du montage visuel et sonore. Les acteurs ont une complicité qui crève l’écran et les textes sont écrits de manière à ce qu’on puisse s’identifier aux personnages, nous, belle jeunesse. Le tout est drôle, absurde et assez cru. Genre, on jase de vibromasseur. On est loin de Degrassi, là. Bref, je trouve qu’on s’attache très très vite à ces gars un peu simplets mais ô combien charmants. Les filles, ne vous laissez pas intimider par les protagonistes uniquement mâles, cette série web saura aussi vous plaire.

Le troisième épisode est maintenant en ligne sur kebweb.tv, allez y jeter un coup d’œil !


Gagnez une Flip Mino HD!!!

Le temps des fêtes approche et vous n’avez que votre cellulaire pour filmer les moments mémorables en famille? Comme par exemple votre oncle Gaston qui offre sa traditionnelle performance de la chanson La p’tite grenouille ou votre tante Éléanore qui danse (de plus en plus dénudée) au rythme effréné de I got a Feeling!

Vous êtes un réalisateur en herbe et vous avez le mandat de filmer un Lipdub à l’université, mais vous n’avez pas les outils nécessaires?

Vous avez tout simplement envie de posséder une caméra qui enregistre plus de 2 heures en HD avec une clé USB intégrée qui permet de la brancher dès que l’envie vous prend?

Alors vous devez participer au concours Je Flip pour Kebweb.TV !!! Vous pourriez gagner la toute nouvelle Flip Mino HD! C’est vraiment simple. Pas besoin de faire 300 sauts à la corde ou un calcul impossible. Pour participer, vous n’avez qu’à répondre, en quelques mots, à une question toute simple: Pourquoi vous aimez la webtélé?

Bon, je ne sais pas si j’ai le droit de participer (haha…non sérieux?), mais je vais répondre quand même, LÀ LÀ! Allez faire de même!

Bonne chance à tous! Pour participer:


Du Coq à l’Âne…

Du Coq à l’Âne… Ou de l’absurde à l’horreur, c’est comme vous voulez, mais je trouvais que du coq à l’âne ça faisait plus sérieux pour un titre d’article.

Hier soir, 10 novembre, je faisais partie des chanceux qui ont assisté à la première médiatique du spectacle Soulever des Corneliu de Jean-Thomas Jobin au Monument National.
C’est un petit bijou. Vers la fin du show j’avais, me semble-t-il, plus d’abdos (grand bien s’en fasse). Jean-Thomas, fidèle à lui-même, nous fais se demander De quossé?, tout au long du spectacle. Il nous fait part, toutefois, de sujets assez intimes, comme la relation qu’il entretient avec son vieux chat, ses vies antérieures ou le coup de foudre qu’il a un jour eu pour une joggeuse du parc Laurier. C’est un tout nouveau Jean-Thomas qu’on voit se déhancher sur scène, chanter, et désamorcer une bombe. Je n’en dis pas plus. Haha. Sérieusement, chapeau à Jean-Thomas qui nous offre un spectacle hilarant, en réussissant à se renouveler constamment et à nous livrer un peu plus de lui-même sur scène à chaque fois. Je vous le suggère fortement.
Mais non, je ne veux pas seulement me vanter d’être une blogueuse glamour qui assiste aux premières d’humoristes, je veux vraiment en venir à quelque chose qui à un lien avec le web. Hier, au show, j’étais au bras de mon chum et de ma meilleure amie, Julianne Côté. Oui, oui, LA Marie-Miel. Double Glamour. Bon, bien sûr, pour ceux qui ne connaissent pas les capsules web Père-Poule, ayant pour deux protagonistes Jean-Thomas et Julianne, vous ne savez pas de quoi je parle. Père-Poule est une série web racontant l’histoire secrète de Jean-Thomas, veuf et ayant donc la responsabilité d’élever seul sa fille Marie-Miel. On y découvre des tranches de vie père-fille, mais quelles tranches de vie!!! Imaginez l’humour décapant et décalé de Jean-Thomas (qui écrit les textes), mais au carré. Peu de femmes me font vraiment rire, mais je crois pouvoir affirmer (sans exagération aucune) que j’ai l’amie la plus drôle du Québec. Je vous entends crier au manque d’objectivité. Allez voir ces épisodes de Père-Poule, vous m’en redonnerez des nouvelles. Allez, qu’est-ce que vous attendez? (C’est une question rhétorique évidemment, je sais que vous pouvez attendre plusieurs choses, comme d’avoir terminé la lecture de mon blog par exemple. Ce qui est ma foi, assez poli).
Père-Poule
Changement drastique de sujet, comme l’annonçait si bien mon titre d’article : Le deuxième Teaser de La Reine Rouge est maintenant disponible!!! Si vous êtes un ou une fan de Patrick Sénécal comme moi, vous l’avez probablement déjà visionné dix fois. Si ce n’est pas fait, vraiment, vous êtes en retard. Pour ceux qui l’ignorent, La Reine Rouge est une série web attendue pour le printemps 2011 qui met en vedette Michelle Beaulieu, un personnage des romans de Patrick Sénécal, que certains ont aussi pu découvrir dans le film 5150 rue des Ormes. Il y a une aura de mystère et d’enthousiasme peu commune autour du projet, et à mon avis, jusqu’à maintenant, cette bande-annonce répond très bien aux attentes! Je ne veux pas me vanter (hé oui, je me vante encore) mais j’ai lu le scénario presque complet de la série, et préparez-vous à de l’intensité et surtout, à du jamais vu… C’est tout ce que je révèlerai! Alors pour rester au diapason et connaitre les nouvelles et scoops sur la série, allez fureter la page Facebook Reine Rouge . Vivement les premiers épisodes. Mais pour l’instant allez voir ça :
http://vimeo.com/16701180
Voilà! Bon visionnement!
Votre So Glamorous Blogueuse
C


SOS Financement


Vous n’avez pas envie de financer votre série web avec l’argent de vos études? Ou vous n’avez pas nécessairement envie de passer 3 ans à remplir de la paperasse, et attendre ensuite d’interminables mois avant d’espérer recevoir de l’argent d’une grosse institution? Voici deux distributeurs de fonds, un peu moins connus peut-être que Téléfilm Canada, qui pourront peut-être répondre à vos attentes.
Premièrement, le Fonds TV5 Canada pour la création numérique. Son mandat est de soutenir la production de contenu vidéo original, en français (youpi), destiné aux nouvelles plateformes de diffusion. Ceux qui proposeront un projet à Fonds TV5 devront cependant se limiter à une série de cinq capsules traitant de la même thématique. Je vous ai parlé précédemment d’Othello et Juliette, une série financée par ce fond, mais je vous suggère fortement d’aller jeter un coup d’œil aux 7 autres séries sur le site. Consensus (une autofiction sur la vie de couple), M pour Mourir (une série d’animation sombre), La vie en rose (un documentaire sur la vie de cinq femmes francophones venant des pays du Sud), Un second Lendemain (une série futuriste-fantastique), Sainte-Cécile (une série expérimentale extrêmement belle visuellement), Gens du fleuve (5 petits documentaires sur des gens ayant une relation particulière avec le fleuve St-Laurent) et Les Sombres Légendes de la Terre (une série d’animation plutôt originale qui revisite les contes d’horreur du Québec ancestral). Bref, il y en a pour tous les goûts. Alors pour ceux qui voudraient appliquer pour du financement, faites vite, la fermeture du concours est le 15 février 2011! Fonds TV5 Canada
Vous pouvez aussi vous tourner vers le FIP (le Fonds indépendant de production), en collaboration avec Film Nova Scotia et Innovation PEI. Cette année, le Fonds FIP a donné 1.2 millions de dollars, qui ont été répartis dans 11 projets web, dont 4 a Québec : Juliette en direct, 11 règles, Dakodak et Fabrique-moi un conte. Ce qui est intéressant, c’est que ces séries auront aussi la possibilité d’être diffusées, après leur passage sur internet, à la télévision ou sur d’autres plateformes, comme les téléphones mobiles. Selon Claire Dion, la directrice du FIP, le renouvellement du Programme ainsi que la prochaine date du dépôt seront confirmés qu’en décembre. Consultez leur site pour les nouvelles FIP ou appelez-les directement au 514 845-4334 . Fonds indépendant de production
Sinon, faites comme bien d’autres, faites-le sans argent! Entourez-vous d’amis et de collègues plus que bienveillants, armez-vous de patience, et vous êtes prêts pour une grande aventure. Vive l’indépendance et la marginalité! Après tout, n’est-ce pas la beauté du web?