Kebweb.tv, le carrefour des webtélés

humour

Jampack.tv

J’ai toujours rêvé d’être dans un band rock. Ils sont cool, les musiciens; ils font la fête tous les soirs, ils se font poursuivre par des fans enragés, ils voyagent partout dans le monde grâce à leurs tournées…

Mais avant cette vie démente et exaltante, il y a une dure réalité. La réalité des bands de garages…

La réalité des gars de Jampack.tv !!!

Non, Jampack.tv n’es pas le portrait sombre et cru de la vie d’un boys band déchu. C’est plutôt le récit humoristique de trois amis, du groupe les D’Artagnans, qui aimeraient bien…commencer quelque part! Et non, ceci n’est pas un documentaire. Cette web-série, dont les épisodes sont concis, réalistes et très efficaces (comiquement parlant) est scénarisée par Alexandre Auger et Eric K.Boulianne (qui est aussi l’interprète d’Eric, hé oui). Pas de financement pour Jampack.tv, mais qu’à cela ne tienne. La réalisation est simple mais impeccable, et tous les éléments sont réunis pour nous faire apprécier ces capsules de 3 à 6 minutes créées en partie par des étudiants et des finissants en cinéma de l’UQAM. Les deux acteurs qui viennent compléter la distribution du band (les sympathiques Denis et Simon-Pierre) sont des finissants de l’École nationale de théâtre, Denis Harvey et Simon-Pierre Lambert. Il y a vraiment une vague de personnages qui se prénomment comme leurs acteurs, je ne sais pas si c’est plus OU moins mêlant…

Mais parlant de mêler réalité et fiction, voici l’entrevue qui suit. Comme vous le savez, je suis une « jet setteuse » sans borne. J’ai donc réussi à obtenir une entrevue avec les D’Artagnans, les vrais!!! Ils m’ont fait une place dans leur horaire chargé de répétitions, d’écriture de chansons et de…répétitions. Wow, voici donc, en primeur, la première entrevue des D’Artagnans!

Donc premièrement, comment ça va le rhume Denis?

Denis- Ah, euh… Ben ça va bien, ça a passé là…

Eric- Ouais, ça a vraiment passé vite. Ça a genre duré 30 secondes

Simon- Ouais, BING BANG fini le rhume.

E- Mais Denis est ben précoce côté rhume…

D- Ok, c’est beau je pense qu’on peut passer à une prochaine question.

Racontez-nous l’histoire du band original de Denis et Eric, comment ça a commencé les D’Artagnans?

D- Ben en fait, le premier groupe qu’on a eu c’était en secondaire 4. On s’appelait les 301.

E- À cause des souliers.

D- Ouais à cause des Daoust 301, mais aussi, parce que le band c’était comme une armée puissante avec un guerrier de plus que les Spartans.

E- Non, je pense que c’était vraiment juste à cause des souliers.

D- Anyway, on était 2 guitaristes pis un drummer…  Ben, dans le fond, on était 2 guitaristes mais on avait juste une guitare, faque on se l’échangeait entre les tounes.

Mais qu’est-ce que l’autre faisait pendant ce temps-là?

D- Il attendait…

Ok…

D- Mais ça a pas duré longtemps. Un moment donné on s’est rendu compte que c’était un peu compliqué faque on a sacré le deuxième guitariste dehors pis on continué à 2.

E- L’affaire c’est que la guitare c’était celle du deuxième guitariste donc ça a pris du temps avant de pouvoir rejouer.

D- Ouais… Dans le fond, au cégep j’ai réussi à m’acheter une guit pis on a parti les D’Artagnans.

Et pourquoi les D’Artagnans?

E- Ben un moment donné au Laser Quest on avait pris le même nom de code sans le savoir.

D- Ouais ça c’était drôle, tous les deux on avait choisi D’Artagnan… Vraiment à botch.

E- Donc, on avait décidé d’appeler notre band les D’Artagnans.

D- Ouais, c’est pas mal ça…

E- Ouep…

Louis et Rémi étaient déjà dans le groupe à ce moment-là?

D- Qui?

Louis et Rémi…

D- Je vois pas de quoi tu parles.

Hum, ok… Toi Simon, comment est-ce que tu a connu Denis?

S- On a travaillé ensemble dans un Archambault pendant une couple de mois… On vendait des livres.

Puis avez-vous fait quelques spectacles depuis que le groupe existe?

D- Non, pas vraiment… Mais on en a un qui s’en vient bientôt.

Cool… Avez-vous bon espoir de trouver un bassiste d’ici là?

D- Ben tu sais, il y a beaucoup de bons groupes dans l’histoire du rock qui n’ont jamais eu de bassiste…

S- Ouais, comme The Doors.

E- C’est vrai ça, ils avaient pas de bassiste.

Est-ce qu’il y en a d’autres?

D- Oui oui… Euh…

S- Hum…

E- Heu, ben, ya euh…

S- Hum…

D- Daft Punk…

S- Ouais c’est vrai Daft Punk ils ont pas de bassiste.

E- C’est vrai!

D- Sinon, euh…

S- Hum…

E- Ben mettons, tsé, Overbass, ils avaient pas de guitariste.

D- Ah oui, ça c’est vrai.

S- C’est beaucoup plus compliqué.

E- Vraiment.

Bon… Ben, merci beaucoup les gars. On va continuer de vous suivre. Sexe drogue et rock’n roll comme on dit!

D- Merci Catherine, en passant, on t’a trouvé ben bonne dans Kif-Kif.

J’ai pas joué dans Kif-Kif…

D- Ah ben, euh…

S- Sexe drogue et rock’n roll!

E- Rock on! Wouuhouuu!

Sur ce…merci les gars!

Vous pouvez suivre la quête pour la gloire de ces joyeux lurons sur le site de www.kebweb.tv ! Un nouvel épisode est en ligne tous les lundis.

C

Publicités