Kebweb.tv, le carrefour des webtélés

Archives de novembre, 2010

Gagnez une Flip Mino HD!!!

Le temps des fêtes approche et vous n’avez que votre cellulaire pour filmer les moments mémorables en famille? Comme par exemple votre oncle Gaston qui offre sa traditionnelle performance de la chanson La p’tite grenouille ou votre tante Éléanore qui danse (de plus en plus dénudée) au rythme effréné de I got a Feeling!

Vous êtes un réalisateur en herbe et vous avez le mandat de filmer un Lipdub à l’université, mais vous n’avez pas les outils nécessaires?

Vous avez tout simplement envie de posséder une caméra qui enregistre plus de 2 heures en HD avec une clé USB intégrée qui permet de la brancher dès que l’envie vous prend?

Alors vous devez participer au concours Je Flip pour Kebweb.TV !!! Vous pourriez gagner la toute nouvelle Flip Mino HD! C’est vraiment simple. Pas besoin de faire 300 sauts à la corde ou un calcul impossible. Pour participer, vous n’avez qu’à répondre, en quelques mots, à une question toute simple: Pourquoi vous aimez la webtélé?

Bon, je ne sais pas si j’ai le droit de participer (haha…non sérieux?), mais je vais répondre quand même, LÀ LÀ! Allez faire de même!

Bonne chance à tous! Pour participer:


Carole aide son prochain

Quand j’ai entendu parler de Carole aide son prochain, j’ai tout de suite eu des images en rafale de courrier du cœur, de tasses de thé, de sujets sirupeux d’émissions d’après-midi et de ‘‘p’tites madames’’. Remarquez que je n’ai absolument rien contre toutes ces choses, j’ai même tendance à les apprécier à mes heures.
Mais quelle ne fût pas ma surprise de découvrir le vrai contenu de Carole aide son prochain ; une série web hybride, un doux mélange des Saisons de Clodine et de Contrat de Gars. En plus des capsules web absurdes et hilarantes qu’on retrouve sur le site Carole aide son prochain , Carole tient un blog et répond aux questions des internautes de façon dérisoire.
Carole est une idée originale de Silvi Tourigny, une jeune finissante de l’École Nationale de l’humour. Silvi est aussi l’interprète et l’auteure des capsules. C’est rafraichissant de voir qu’une femme est capable de s’enlaidir et de laisser son orgueil de côté afin de nous faire nous bidonner. On commence à être tannés des clichés de pitounes sans cervelle. Bravo à Silvi et Carole!
Ça vous intrigue? Cliquez par ici :
Carole aide son prochain


Du Coq à l’Âne…

Du Coq à l’Âne… Ou de l’absurde à l’horreur, c’est comme vous voulez, mais je trouvais que du coq à l’âne ça faisait plus sérieux pour un titre d’article.

Hier soir, 10 novembre, je faisais partie des chanceux qui ont assisté à la première médiatique du spectacle Soulever des Corneliu de Jean-Thomas Jobin au Monument National.
C’est un petit bijou. Vers la fin du show j’avais, me semble-t-il, plus d’abdos (grand bien s’en fasse). Jean-Thomas, fidèle à lui-même, nous fais se demander De quossé?, tout au long du spectacle. Il nous fait part, toutefois, de sujets assez intimes, comme la relation qu’il entretient avec son vieux chat, ses vies antérieures ou le coup de foudre qu’il a un jour eu pour une joggeuse du parc Laurier. C’est un tout nouveau Jean-Thomas qu’on voit se déhancher sur scène, chanter, et désamorcer une bombe. Je n’en dis pas plus. Haha. Sérieusement, chapeau à Jean-Thomas qui nous offre un spectacle hilarant, en réussissant à se renouveler constamment et à nous livrer un peu plus de lui-même sur scène à chaque fois. Je vous le suggère fortement.
Mais non, je ne veux pas seulement me vanter d’être une blogueuse glamour qui assiste aux premières d’humoristes, je veux vraiment en venir à quelque chose qui à un lien avec le web. Hier, au show, j’étais au bras de mon chum et de ma meilleure amie, Julianne Côté. Oui, oui, LA Marie-Miel. Double Glamour. Bon, bien sûr, pour ceux qui ne connaissent pas les capsules web Père-Poule, ayant pour deux protagonistes Jean-Thomas et Julianne, vous ne savez pas de quoi je parle. Père-Poule est une série web racontant l’histoire secrète de Jean-Thomas, veuf et ayant donc la responsabilité d’élever seul sa fille Marie-Miel. On y découvre des tranches de vie père-fille, mais quelles tranches de vie!!! Imaginez l’humour décapant et décalé de Jean-Thomas (qui écrit les textes), mais au carré. Peu de femmes me font vraiment rire, mais je crois pouvoir affirmer (sans exagération aucune) que j’ai l’amie la plus drôle du Québec. Je vous entends crier au manque d’objectivité. Allez voir ces épisodes de Père-Poule, vous m’en redonnerez des nouvelles. Allez, qu’est-ce que vous attendez? (C’est une question rhétorique évidemment, je sais que vous pouvez attendre plusieurs choses, comme d’avoir terminé la lecture de mon blog par exemple. Ce qui est ma foi, assez poli).
Père-Poule
Changement drastique de sujet, comme l’annonçait si bien mon titre d’article : Le deuxième Teaser de La Reine Rouge est maintenant disponible!!! Si vous êtes un ou une fan de Patrick Sénécal comme moi, vous l’avez probablement déjà visionné dix fois. Si ce n’est pas fait, vraiment, vous êtes en retard. Pour ceux qui l’ignorent, La Reine Rouge est une série web attendue pour le printemps 2011 qui met en vedette Michelle Beaulieu, un personnage des romans de Patrick Sénécal, que certains ont aussi pu découvrir dans le film 5150 rue des Ormes. Il y a une aura de mystère et d’enthousiasme peu commune autour du projet, et à mon avis, jusqu’à maintenant, cette bande-annonce répond très bien aux attentes! Je ne veux pas me vanter (hé oui, je me vante encore) mais j’ai lu le scénario presque complet de la série, et préparez-vous à de l’intensité et surtout, à du jamais vu… C’est tout ce que je révèlerai! Alors pour rester au diapason et connaitre les nouvelles et scoops sur la série, allez fureter la page Facebook Reine Rouge . Vivement les premiers épisodes. Mais pour l’instant allez voir ça :
http://vimeo.com/16701180
Voilà! Bon visionnement!
Votre So Glamorous Blogueuse
C


SOS Financement


Vous n’avez pas envie de financer votre série web avec l’argent de vos études? Ou vous n’avez pas nécessairement envie de passer 3 ans à remplir de la paperasse, et attendre ensuite d’interminables mois avant d’espérer recevoir de l’argent d’une grosse institution? Voici deux distributeurs de fonds, un peu moins connus peut-être que Téléfilm Canada, qui pourront peut-être répondre à vos attentes.
Premièrement, le Fonds TV5 Canada pour la création numérique. Son mandat est de soutenir la production de contenu vidéo original, en français (youpi), destiné aux nouvelles plateformes de diffusion. Ceux qui proposeront un projet à Fonds TV5 devront cependant se limiter à une série de cinq capsules traitant de la même thématique. Je vous ai parlé précédemment d’Othello et Juliette, une série financée par ce fond, mais je vous suggère fortement d’aller jeter un coup d’œil aux 7 autres séries sur le site. Consensus (une autofiction sur la vie de couple), M pour Mourir (une série d’animation sombre), La vie en rose (un documentaire sur la vie de cinq femmes francophones venant des pays du Sud), Un second Lendemain (une série futuriste-fantastique), Sainte-Cécile (une série expérimentale extrêmement belle visuellement), Gens du fleuve (5 petits documentaires sur des gens ayant une relation particulière avec le fleuve St-Laurent) et Les Sombres Légendes de la Terre (une série d’animation plutôt originale qui revisite les contes d’horreur du Québec ancestral). Bref, il y en a pour tous les goûts. Alors pour ceux qui voudraient appliquer pour du financement, faites vite, la fermeture du concours est le 15 février 2011! Fonds TV5 Canada
Vous pouvez aussi vous tourner vers le FIP (le Fonds indépendant de production), en collaboration avec Film Nova Scotia et Innovation PEI. Cette année, le Fonds FIP a donné 1.2 millions de dollars, qui ont été répartis dans 11 projets web, dont 4 a Québec : Juliette en direct, 11 règles, Dakodak et Fabrique-moi un conte. Ce qui est intéressant, c’est que ces séries auront aussi la possibilité d’être diffusées, après leur passage sur internet, à la télévision ou sur d’autres plateformes, comme les téléphones mobiles. Selon Claire Dion, la directrice du FIP, le renouvellement du Programme ainsi que la prochaine date du dépôt seront confirmés qu’en décembre. Consultez leur site pour les nouvelles FIP ou appelez-les directement au 514 845-4334 . Fonds indépendant de production
Sinon, faites comme bien d’autres, faites-le sans argent! Entourez-vous d’amis et de collègues plus que bienveillants, armez-vous de patience, et vous êtes prêts pour une grande aventure. Vive l’indépendance et la marginalité! Après tout, n’est-ce pas la beauté du web?


Vivre et Laissez vivre


Les réseaux sociaux m’intriguent. Pour tous ceux qui aiment étudier le comportement humain et les mouvements de masse, c’est le laboratoire parfait. Et oui, évidemment, j’aime me prêter au jeu. Je ne suis pas de ceux qui se servent de leur statut Facebook comme agenda en y inscrivant leur horaire complet. Je ne suis pas non plus de ceux qui ‘’twittent’’ le contenu de leur bol de céréales. Mais je suis bien contente d’avoir une tribune pour mes observations coquasses, et je suis bien contente quand une amie fait une critique constructive d’un film, ou que Jim Carrey envoie des photos de grimaces sur Twitter. J’aime les réseaux sociaux, car ils nous sont souvent utiles et agréables. Ils ont toutes sortes d’utilités.
Mais j’avoue que hier matin, quand j’ai ouvert mon Twitter, ça a vraiment mal commencé ma journée.
Tout d’abord, faisons un léééégerrr saut dans le passé. Retournons au mercredi 27 octobre. Ce matin-là, j’ai appris beaucoup plus de choses que j’aurais voulu en savoir sur quelqu’un que j’aime beaucoup. Comment ais-je appris ces détails inutiles à mon existence? En vérité, c’est sur Twitter. Plusieurs journalistes, animateurs, humoristes, gens du public et collègues de cette personne s’insurgeaient contre un article de journal. Vous pensez bien, qu’intriguée, je me suis lancée sur le journal. J’ai donc su. Toujours sur Twitter, les gens se répandaient en solidarité, en mots d’encouragements et en mots d’amour pour la personne. On défendait avec véhémence le droit à la vie privée et le filtrage d’informations pertinentes dans les médias. On était prêts à ostraciser un journaliste et brûler des bâtiments (j’exagère, mais à peine). Et j’avoue que, étant de nature à m’emporter, c’est ce que j’ai fait. J’ai suivi la masse et je disais à qui voulait l’entendre que j’étais outrée de la situation.
Revenons maintenant à hier (phrase douteuse). J’ouvre donc mon Twitter hier matin, et que vois-je? Les mêmes journalistes, animateurs, humoristes, gens du public et collègues de la personne qui y vont de tous les commentaires méprisants dont ils sont capables ENVERS cette personne qu’ils défendaient corps et âmes quelques jours plus tôt. On se révolte contre le fait que la personne en question ait accordée une entrevue au vilain-méchant- Journal. Il dit, entre autre, lors de cette entrevue:
« Oui, j’ai eu un choc en lisant cet article. Ça n’a rien à voir avec le respect que j’ai toujours pour le Journal X et la presse en général. C’était surtout le père qui était en colère. On avait mis le nom de mon fils. Mais je n’aime pas la controverse, les guerres inutiles. Ça n’a pas de place dans ma vie. C’était une colère du moment. »
Bon, c’est son opinion ‘’publique’’. Je peux comprendre que les gens se sentent trahis, ou floués par ces contradictions d’actions et de paroles. Je n’essaye pas non plus de défendre ces mêmes actions et paroles. On accuse la personne de se ‘’vendre’’ à un empire. Ok. Peut-être. C’est une autre manière de voir les choses. Mais comment peut-on, nous, dans notre salon, affirmé avec certitude que c’est ce qui est arrivé? ET MÊME si c’est ce qui est arrivé, c’est triste, j’en conviens, mais est-ce que c’est quand même une bonne raison pour être carrément méchant publiquement avec qui que ce soit?
En fait, je parle de tout ça car ça illustrait bien le point de mon billet. Le point étant : Peut-on, s’il-vous-plaît, même si c’est tellement facile de se cacher derrière son écran pour calomnier ou insulter les gens, faire attention à ce qu’on propage sur le net? Réfléchir aux autres options avant de pointer du doigt tel ou tel coupable? Penser avant de monter aux barricades? Je suis pour la liberté d’expression et tout et tout, mais à quel prix? J’ai été fâchée, mais surtout blessée de ce que j’ai lu ce matin, alors comment doit se sentir la personne concernée? Je persiste à dire que c’est un exemple parmi tant d’autres…Je pense aux politiciens, à la chanteuse qui a prit quelques livres en trop ou à l’humoriste qu’on taxe d’avoir des hobbies bizarres. Que vous soyez une personnalité publique ou non, aimeriez-vous qu’on juge cruellement et sans vergogne vos opinions et votre façon d’être? Et SURTOUT, les gens qui se savent influents sur les réseaux sociaux (que ce soit de par un blog, ou que vous soyez suivi par 12000 personnes sur Twitter) soyez conscient que votre opinion, aussi banal puisse-t-elle vous paraître, compte pour beaucoup de gens et peut influencer énormément de choses. Vos mots, croyez-le ou non, peuvent avoir un grand impact, aussi bien positif que négatif. Servez-vous en à bon escient.
Je tente du mieux que je peux de ne pas être moralisatrice, et j’ai envie de terminer en citant John Lennon à propos de la paix dans le monde, mais je ne le ferai pas. J’ai dit ce que j’avais à dire.


Kebweb.TV: Lancement de la Programmation 1ère Saison

Kebweb.tv a officiellement lancé le communiqué de la programmation de leur première saison! Voici donc un petit résumé de ce qu’on y trouve.
Évidemment, le « Making of » tant attendu de Temps Mort en fait parti, et sera donc diffusé dès le 9 novembre 2010 à raison d’une capsule par semaine, le mardi. Voici la bande-annonce du « Making of » qui est également en ligne sur Kebweb.tv/tempsmort.


Wow. Je viens juste de la visionner et sincèrement, j’ai hâte au 9. Hé non, je n’ai pas droits aux primeurs. Je n’ai rien vu. Mais juste à voir ce teaser, je trouve que ça en dit long. Ça va être aussi intéressant de voir les gens de l’équipe dans un contexte de joie et de création que dans un contexte de fin du monde.
Vous connaissez déjà les fameux Has-Bine (houu paradoxe), mais d’autres séries humoristiques sont aussi à venir sur le site.
Entre autre, dès fin novembre, nous pourrons découvrir Au dessus de la moyenne, une série d’humour absurde. L’homme au sac-banane jaune fluo qui est au gym et qui danse le disco dans la bande-annonce me perturbe et m’intrigue. hasbine.ca
Aussi, au cours de la saison, Les Zamateurs de Sport, qui nous présentent une série de capsules basées sur l’actualité sportive, envahiront notre écran d’ordinateur. Animée principalement par Francis Chartrand, la websérie nous promet des entrevues, des reportages, mais aussi des parodies et des sketches.
J’avoue que j’ai trèèèèès hâte de voir ce que nous proposent Les Dandys du drame, cinq finissants de l’École Nationale de l’humour aux allures de gentlemans absurdes. La série La Dandy Machine, prendra éventuellement en compte les propositions du public, aussi loufoques soient-elles, lors de la création de leur minis-métrages. Ils me font un peu penser aux Monty Python! La barre est haute pour Les Dandys du drame, leur teaser est hilarant. Mais j’ai confiance. lesdandysdudrame.com
Donc soyez des nôtres, sur Kebweb.TV dès maintenant!!!


Comme dans un rêve, mais en mieux.


Je rêve souvent à la fin du monde. Bizarre, non?
Quand j’écoute la série web Temps Mort, j’ai l’impression d’être dans un de mes cauchemars. Dans le sens positif du terme, bien sûr. Vous savez, le sentiment étrange de malaise, de peur, d’angoisse. Temps Mort nous plonge dans cet univers.
Lors du tournage du Making of de Temps Mort, j’ai rencontré une partie de l’équipe, dont Marc Fournier (comédien), Joel Gauthier (comédien), Roberto Mei (assistant réalisateur, producteur exécutif, comédien), Félix Rose (monteur, assistant caméra et aide au scénario) et Éric Piccoli (réalisateur, scénariste, producteur).

Eric Piccoli et Felix Rose, tempsmort.tv


Je leur ai demandé à quoi pouvait-on s’attendre pour la saison 2 de Temps Mort. Les gars me répondent « de l’humour, des situations loufoques…un peu de fin du monde, un peu de neige! » Bon, ok ma question était un peu niaiseuse. Mais sincèrement, je me demandais quelle était la différence entre la saison 1 et la saison 2.
« Ceux qui ont vu la première saison vont se retrouver, explique Éric Piccoli. Ce sont les mêmes personnages, les mêmes sortes de questionnements, mais mettons en version ‘’upgrade’’, si je peux me permettre l’anglicisme. Au lieu d’avoir dix épisodes, il y en a dix-sept. Au lieu de 5 minutes par épisode, c’est 10 minutes. On a aussi eu du financement, donc ça a juste permis d’alléger la production. On ne s’est pas permis d’aller dans le flafla, dans le glamour, de dégénérer avec des effets spéciaux. Ça a permis de payer tout le monde, et d’avoir 22 journées de tournage. Aussi, la deuxième saison c’est un ‘’road movie’’. On suit Joël et Chloé de la première saison, qui quittent vers le Sud, et on apprend ce qui s’est passé au jour zéro, du moins on a des images pour l’expliquer. Et on apprend comment Joël est arrivé au chalet dans la première saison. »

Robert Mei, producteur


Il faut dire que Temps mort est né en 2006, et que c’est une histoire entière, écrite sous forme de long métrage.
« Je pense qu’à la limite, on peut regarder la deuxième saison sans avoir vu la première. La saison 2 en soi se tient toute seule. » Me dit Félix Rose.
« La deuxième saison est vraiment une continuité, une parenthèse de l’histoire qui avait été écrite à la base. Même chose pour la troisième saison. » Précise Marc Fournier
Les gars étaient unanimes sur le fait que Temps Mort se devait d’être sur le web, pour avoir plus de liberté dans la création, de visibilité et d’intimité avec le public.
« Sur le web, il y a ce côté voyeur où tu a l’impression d’entrer dans l’univers de quelqu’un, dit Marc. On se promène sur Youtube pour voir des vidéos maisons, et il n’y a pas tellement d’intérêt dans le fond. Mais de le faire en dramatique, c’est quelque chose où les gens se sentent vraiment entrer dans l’univers de ces personnages là. Je pense qu’il y a une relation intime entre les spectateurs et la série qui s’est installée. »
« Je pense que ça peut être un tremplin, aussi. Tu peux faire tes preuves, tu te démarques et les gens voient que tu as du talent. Ça peut ouvrir des portes. » Dit Joel Gauthier
La série est diffusée sur tou.tv, mais le Making of est fait en collaboration avec Kebweb et diffusé sur www.kebweb.tv.
« Étant dans le processus de postproduction aussi, ça nous donnait une marge de manœuvre, explique Roberto Mei. On n’a pas besoin de gérer la portion du Making of, ça nous aide beaucoup. Et ils le font très professionnellement, avec un super beau look. »
Éric ajoute :
« Le web, c’est une communauté marginale, ou indépendante… Kebweb a besoin d’exister. En plus, ce n’est pas de la webtélé niaiseuse comme on peut souvent en voir. »
Au cours de l’entrevue, les gars rient, se lancent des pointes, comparent Temps Mort avec Le Parrain, ou même encore avec Terminator 2! Dur, dur de garder son sérieux avec eux. J’ai eu beaucoup de plaisir, et je peux vous le garantir, le Making of promet! Celui-ci sera disponible à partir du 9 novembre prochain sur www.kebweb.tv mais pour l’instant, vous pouvez visionner les épisodes de Temps Mort 2 sur www.tou.tv !